Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Croixpatch74

Women of courage mois 7 BOM

17 Novembre 2013 , Rédigé par savoyarde 74 Publié dans #BOM WOMEN OF COURAGE

Le 6 ème à peine fini j'ai attaqué le 7, plus que 5 mois à rattraper, mais pas les plus rapides, car, pour celui-ci, il me fallait réaliser 16 fois le même bloc, de 9 Inchs .

Plus j'avance, plus je me rends compte de la grandeur du quilt fini, 98 x 98 inch, je pense, qu'il va amprocher les 2 m x 2 m !

La femme courageuse du 7 ème mois est Sacagawea

sacagawea.jpg

Sacagawea ou Sakakawea (1788 1812 ) était une  Amérindienne de la tribu des Shoshones.

Elle est enlevée à l'âge de 11 ans par les Hidatsa (Gros Ventres ou Big Belly) et vit avec eux comme esclave. Gagnée à un jeu de hasard par Toussaint Charbonneau, un trappeur canadien-français qui l'épouse, elle est, à l'âge de 15 ans, l'interprète et la guide de l'expadition Lewis et Clark.

En décembre 1804, peu avant le départ de l'expédition, Lewis écrit : « Un Français du nom de Chabonah (Charbonneau), qui sait parler le langage des gros ventres (big belly) est venu nous voir, il voulait être incorporé et nous informait que ses deux squaws étaient des indiennes snakes (Shoshones ), nous l'avons engagé pour qu'il vienne avec nous et en prenant une de ses femmes afin qu'elle traduise le shoshone ».

La connaissance de Sacagawea sur les peuples et les milieux traversés assure pour une grande partie le succès de l’expédition. Elle sauve au moins par deux fois l'expédition d'un échec : lorsqu'elle évite la perte de vivres et de documents dans des rapides et lorsque l'expédition entre en contact avec les Shoshones, tribu au départ hostile à leur passage dont le chef n'est autre que son frère  Cameahwait. Elle aurait pu rester avec lui et son peuple mais décide de continuer l'exploration. Son exploit est d’autant plus méritoire qu’elle a accouché d'un fils, Jean-Baptiste dit Pompy, pendant l'expédition, et qu'elle dut subir la maltraitance de son époux tout au long du trajet malgré un état de santé critique causé par une maladie à laquelle elle succombe à l'âge de 25 ans. Mais certaines légendes disent qu'elle serait morte à un âge très avancé.

Après le retour de l'expédition, Charbonneau l'emmène avec lui lorsqu'il décide d'aller vivre à Saint-Louis (Missouri ), où leur fils Jean-Baptiste est pris en charge par Clark afin qu'il puisse bénéficier d'une bonne éducation. Des documents historiques montrent qu'elle meurt en 1812 à Fort Manuel Lisa.

Ainsi le prêtre du fort écrit que « la femme de Charbonneau, une squaw shoshone, est morte de fièvre » et ajoute qu'elle était âgée de 25 ans.

bom-copie-1.jpg

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Monique D (Maransart/Belgique) 20/11/2013 19:56


De très beaux blocs et merci de partager avec nous ces histoires ignorées par nombreuses d'entre-nous, dont moi je l'avoue. A bientôt pour la suite.

clo 18/11/2013 09:54


Et voilà qui est parti et bientôt terminé car quand notre savoyarde s'y met , ce n'est pas pour rire !! Par contre que de femmes courage et de belles histoires à nous faire pleurer , celles-ci
sont connues mais combien restent dans l'ombre ????? Merci de nous faire partager .
Gros bisous